Tuesday, March 08, 2005

Stephanie Black - Life and debt

La Jamaïque : son soleil, son sable fin, sa nature luxuriante, son reggae… et accessoirement son agriculture écrasée par les importations américaines, son économie détruite par la dette contractée auprès du FMI et les conditions draconiennes imposées par celui-ci, Kingston et sa zone franche. Le documentaire - réquisitoire de Stéphanie Black, elle-même jamaïcaine, est sans appel, son film illustre parfaitement des ouvrages comme le No Logo de Naomi Klein ou le Globalization and its Discontents de Joseph Stiglitz, et ce avec beaucoup de clarté et de lucidité, et un invité de marque, Michael Manley (Premier Ministre jamaïcain de 72 à 80), remontant jusqu’à l’indépendance du pays (1962) et la crise pétrolière de 1973. Un seul reproche : l’exposé s‘embrouille parfois, notamment à propos du marché des bananes, donnant certaines informations dans un mauvais ordre, en répétant certaines inutilement ou passant trop vite sur certaines autres.

0 Comments:

Post a Comment

<< Home